👋

Hey !

Afin de mesurer l’audience, vous offrir une expérience utilisateur toujours meilleure, vous faire des recommandations de contenus et de vous proposer des publicités personnalisées, nous utilisons des cookies. En consultant l’article vous acceptez ces cookies.

🥰Wavy lance KoudeCizo !

Découvrez la 1ère plateforme de formation en ligne, 100% gratuite, pour les pros de la beauté !

  • Témoignages

Témoignage : Elodie du salon Ioka

Par Aurélie Pauker

Le 25.06.2018

Découvrez le témoignage d’Elodie : gérante du salon de coiffure IOKA  

Elodie est gérante du salon de coiffure IOKA à Paris et cliente Wavy. Elle a repris le salon de son ex-patronne qui l’a géré pendant plus de 30 ans. Recrutement, choix de logiciel de caisse, comptabilité, réservation en ligne, digital… elle témoigne de son expérience en tant que gérante et donne de précieux conseils dans la gestion d’un salon de coiffure ! Découvrez son témoignage en vidéo :

 

 

L’export comptable : un vrai plus du logiciel de caisse Wavy 

Côté comptabilité, Elodie la gère quotidiennement en fin de journée en vérifiant les rapports financiers sur l’application Wavy. En fin de semaine, elle établit un rapprochement comptable en vérifiant que les montants indiqués dans les rapports financiers sont correctes afin d’éviter les erreurs de caisse.

Avec la fonctionnalité “export comptable” du logiciel de caisse Wavy, j’envoie tous les rapports au comptable directement, puis c’est lui qui gère toute la comptabilité et l’administratif.

La mission la plus complexe en tant que gérante : la comptabilité  

Pour Elodie, la mission la plus complexe dans la gestion d’un salon de coiffure est la comptabilité car “aucune erreur n’est permise”. Mais depuis qu’elle utilise l’application Wavy, elle a “juste à se concentrer sur son métier de coiffeuse et pas sur tout ce qui est à côté, c’est-à-dire tout ce qui est gestion et administration. Cela m’a vraiment simplifié le quotidien dans mon salon de coiffure.

Un conseil pour ouvrir un salon de coiffure ?

Pour Elodie, s’associer avec de bonnes personnes est très important lorsque l’on commence en tant que gérant d’un salon de coiffure, en particulier les amis coiffeurs qui sont toujours de bons conseils : “On se refile les bons tuyaux ! Il faut surtout pas hésiter à poser des questions, se renseigner, faire plusieurs devis, etc. Je pense que c’est la meilleure solution pour ne pas faire d’erreur. Après, on en fait tous, cela fait partie de la vie et on apprend comme ça aussi.” Elle conseille également d’avoir un bon accompagnement dans la gestion de son salon comme le logiciel de caisse Wavy qui est là en cas de besoin : “Lorsque j’ai un doute, le service clients de Wavy est toujours présent par SMS ou par téléphone. C’est vraiment simple.”

Quelles sont les erreurs lorsque l’on démarre un salon ?  

La seule erreur qu’a fait Elodie lorsqu’elle a repris le salon de coiffure de son ex-patronne est d’avoir choisi un logiciel de caisse trop rapidement et qui ne correspondait finalement pas à ses attentes. Elle a finalement choisi Wavy pour son logiciel de caisse en mars 2017 : “Lorsque le commercial de Wavy m’a présenté le logiciel en mars 2017, j’ai été séduite par la simplicité d’utilisation mais aussi par le professionnalisme et la transparence des commerciaux. Ils m’ont tout expliqué sur le logiciel de caisse Wavy.” Aujourd’hui, Elodie a deux logiciels de caisse car il était trop compliqué de résilier son logiciel précédent. “Je préfère payer deux logiciels et travailler avec des gens biens et honnêtes.

Ses meilleurs conseils pour bien gérer un salon de coiffure :  

  • Avoir une bonne gestion
  • Avoir une bonne maîtrise de soi
  • Faire un bon choix de personnel
  • Être toujours le maître à bord même si on fait confiance à son équipe
  • Être toujours présent

Ce n’est pas parce qu’on est patron, qu’on n’est pas là, qu’on doit laisser les employés faire les choses seules. Vis-à-vis des clients il est important de ne pas laisser transparaître les tensions de son équipe. Les clients apprécient lorsque l’on est présent pour eux.”

Un conseil pour le recrutement ?

Comme beaucoup de coiffeurs, Elodie a choisi de passer par l’Eclaireur des Coiffeurs pour le recrutement de son personnel. Il s’agit d’un magazine spécialisé dans les demandes et les offres d’emploi dans le secteur de la coiffure. Elodie conseille également le bouche-à-oreille qui pour elle fonctionne très bien.“Les annonces sur la vitrine fonctionnent aussi car il y a beaucoup de passage. Pour le recrutement, c’est au feeling, on le sent ou on le sent pas. Il n’y a pas d’école pour choisir le bon personnel.

Et le digital ? 

Elodie essaye d’être présente sur les réseaux sociaux et de gérer son site Internet : “Mais ce n’est pas forcément évident. Quand on est dans le rush du travail, on ne pense pas à prendre des photos, ni à demander pleins de choses aux clients.” Elodie a récemment opté pour l’outil de réservation en ligne de Wavy. Pourtant, lorsqu’Elodie a démarré son activité, elle était relativement contre la réservation en ligne car elle fonctionnait sur papier. Mais elle s’est vite rendue-compte que la prise de rendez-vous sur Internet était pratique au quotidien.

Je pense que l’on peut perdre beaucoup de clients et de chiffre d’affaires sans la réservation en ligne du fait que le salon soit fermé et que le téléphone ne soit pas accessible le soir par exemple. La réservation en ligne permet donc de toucher plus de monde.

 

Ecrit par

Aurélie Pauker

Toujours attirée par le monde de la coiffure et de la beauté, je réponds aujourd'hui aux problématiques que vous pouvez avoir.