👋

Hey !

Afin de mesurer l’audience, vous offrir une expérience utilisateur toujours meilleure, vous faire des recommandations de contenus et de vous proposer des publicités personnalisées, nous utilisons des cookies. En consultant l’article vous acceptez ces cookies.

  • Témoignages

Témoignage : Rencontre avec Xavier, gérant du Cabinet Xavier Thiollière

Par Aurélie Pauker

Le 14.06.2019

Découvrez Xavier, gérant du cabinet Xavier Thiollière

 

 

Présente-toi et présente ton salon

Je m’appelle Xavier Thiollière et mon concept, maintenant devient assez commun. Mais, il y a 16 ans en arrière, c’est un salon sans vitrine, dans une cour intérieure, un accès comme si on allait chez un médecin. Et le concept, c’est qu’on accueille nos clientes, on les écoute, individuellement. C’est vraiment la base.

 

 

Quelles sont les actions que tu as mises en place pour avoir le label éco-responsable ?

Alors, labellisé développement durable sur Lyon, je dois être dans les premiers. Je ne dis pas que je suis le premier ! Mais je dois être dans les premiers, ça fait maintenant 7 ans. Le label a 8 ans exactement.

La labélisation, c’est la concrétisation, on va dire de mes pensées, de ma vie. Je vis comme ça, je suis vert même chez moi. Donc ce sont des actions ciblées, c’est le recyclage et c’est utiliser des produits non-nocifs.

En premier, on le fait pour qui ? Moi, je le fais pour moi personnellement. Je le fais pour mes collaborateurs. Donc vraiment, c’est vivre sain. Après, ce n’est pas une philosophie, moi, je le vis tous les jours. Je fais du sport régulièrement à haut niveau.

J’ai besoin de prendre soin de ma santé. Et ça, ça passe par les produits qu’on utilise ; on fait attention.

 

Aujourd’hui, il y a des choses simples pour vraiment voir si les produits sont bons comme certaines applications. Au départ, on travaillait avec Yuka. Maintenant on travaille avec une autre application, Que Choisir, qui est beaucoup plus fiable. Avec Yuka, on s’est aperçu de certaines petites choses qui nous ont déplus. On préfère Que Choisir qui est une association qui n’a pas de lobby derrière. Donc cela nous permet de cibler nos produits.

 

Tout ce qui RSE, c’est-à-dire les obligations d’un salon, on les a. En fait dans le label, vous avez Ecocert qui passe et qui rappelle tous les points. Il y a un cahier des charges qui est strict, qui vérifie que tout est en application, aussi bien en incendie, aux normes électriques, aux normes déchets, parce que quand on a des déchets, il faut qu’on ait une traçabilité.

 

Alors là, le label est en train de changer et d’évoluer. On aurait un cahier des charges beaucoup plus important, il n’y a plus de 1, 2, 3 étoiles.

Donc on est labellisé ou pas.

 

Comment gères-tu ta communication ?

Alors, ce qui est important, c’est de bien faire les choses, mais c’est bien de les faire savoir. Donc on communique sur les réseaux sociaux. On est présent sur tous les réseaux. On a un site Internet qui relaye tout, et régulièrement, quand on fait une publication, on met le lien du site internet pour que les gens aillent voir.

Aujourd’hui, beaucoup de gens nous trouvent en grande partie sur Google, où on a notre fiche qui est complètement remplie, où on peut voir qu’on a la prise de rendez-vous en ligne, où on peut voir qu’on a le site internet. Et par rapport à ces relais, les gens s’inscrivent en ligne et ils prennent rendez-vous.

 

On fait connaître nos actions, comme ça. C’est-à-dire animations pour fêtes des mères, etc. Ce sont les réseaux sociaux qui vont relayer et les gens voient la vie du salon parce qu’on publie énormément.

 

Chaque collaborateur doit publier 1 fois par jour. On est 5 donc ça fait beaucoup de publications. Les gens prennent ce qu’ils veulent. Ils piochent. C’est un outil. Il y a les gens qui vont aimer l’Ombré Hair, des gens qui vont aimer les coupes hommes, les barbes, etc. Voir des visuels, c’est beaucoup plus parlant qu’un texte. On limite le texte au minimum et c’est vraiment que de la photo. Quand on travaille sur du texte, c’est vraiment 4 – 5 lignes, c’est l’essentiel.

Tout ça représente 30 % de mon chiffre d’affaires. Parce que, aujourd’hui, systématiquement, on demande aux clients comment ils nous ont connus. Je dirais même que c’est plus de 30. Mais voilà, il y a toujours le bouche-à-oreilles, etc. Mais vraiment les réseaux sociaux, c’est quelque chose à ne pas négliger.

 

 

Que penses-tu de la réservation en ligne ?

Je l’ai mise en place cette année, tout à fait. Je l’ai mise juste avant les fêtes de Noël, parce que j’adore les challenges ! Moi je ne suis pas quelqu’un qui attend, donc j’ai dit : « Banco, on l’a.» Alors mes collaborateurs, je ne dis pas qu’ils n’avaient pas «les pépettes»… Mais ils avaient « les pépettes » ! Et en fait, ça super bien passé, je suis vraiment ravi et les clientes pensent que c’est vraiment bien. On peut prendre rendez-vous quand on veut.

 

Enfin bon, c’est un rêve quoi !

 

On le voit de plus en plus… L’avantage, c’est qu’avec Wavy on peut voir ceux qui ont pris rendez-vous en ligne, parce que c’est différent que dans nos prises de rendez-vous. Il y a un petit @ qui est affiché, donc automatiquement, on sait que c’est une prise de rendez-vous en ligne. Aujourd’hui, on est beaucoup moins dérangé par le téléphone.

 

Je vois sur Facebook, sur les groupes coiffeurs, beaucoup sont réticents. Et bien, tant pis pour eux, parce que nous, cela nous fait bosser. Alors souvent ils sont seuls aussi, mais je ne les excuse pas. Nous, on est 5 donc on a besoin vraiment d’être ravitaillés. C’est ce qui nous permet, le rendez-vous en ligne, de vraiment abreuver. Et c’est vrai que quand j’entends souvent sur les groupes des coiffeurs qui sont seuls et qui prennent des rendez-vous vraiment, comme il le faut, aligné et qui râle contre une cliente qui ne vient pas. Et bien, nous c’est pas le cas, on ne râle pas. Parce qu’on a tellement de monde qu’on n’a pas de soucis à ce niveau-là. On ne se pose pas de questions.

 

Quels sont tes projets à venir ?

Donc là le gros projet à venir est l’agrandissement du salon. Le salon est trop petit.

On a plus assez de places pour les personnes. Là on va gagner 2 places, on attend ça avec impatience. Toute l’équipe attend cela avec impatience ! On a envie de changer l’outil. Tout va être changé. On a un architecte d’intérieur qui travaille dessus, on a vu déjà cela en 3D. Ça va être un beau cadeau pour les clientes, là en 2020, ça va être sympa.

 

 

Quel est ton conseil pour entreprendre ?

Pour entreprendre, il faut y aller ! Il faut foncer ! Il ne faut pas écouter. Il faut y aller, de toute façon même si on fait des erreurs, cela nous fait grandir. Donc celui qui a toujours des réticences, toujours des peurs, etc. Il ne pourra jamais avancer. Il faut y aller sans peur.

Ecrit par

Aurélie Pauker

Toujours attirée par le monde de la coiffure et de la beauté, je réponds aujourd'hui aux problématiques que vous pouvez avoir.