👋

Hey !

Afin de mesurer l’audience, vous offrir une expérience utilisateur toujours meilleure, vous faire des recommandations de contenus et de vous proposer des publicités personnalisées, nous utilisons des cookies. En consultant l’article vous acceptez ces cookies.

  • Digitaliser mon point de vente
  • Formations

Comment faire face à une erreur de gestion de caisse ?

Par Aurélie Pauker

Le 09.11.2017

 

Découvrez comment les actions à prendre face à une erreur de caisse pour votre salon de coiffure

Dans un salon de coiffure ou un institut de beauté, les erreurs de caisse peuvent arriver. On vous dit tout sur les sanctions et les risques encourus par le salarié et l’employeur selon la loi mais surtout découvrez comment l’appli Wavy vous permet d’éviter les erreurs 😉

 

Quel est l’origine des erreurs de caisse dans mon salon ?

Aujourd’hui, quand vous vendez des prestations ou des produits dans votre établissement de beauté, vous êtes obligé de tenir un journal de caisse numérique ou papier (si vous êtes informatisé, consultez l’article du blog Wavy concernant la certification des logiciels de caisse en janvier 2018). Quand vient le moment de totaliser les recettes de la journée, vous constatez un excédent ou un déficit.

 

1- Dans le premier cas c’est plutôt positif, mais on vous conseille d’en trouver l’origine en épluchant les tickets de caisse et de contacter le client. Proposez-lui, par exemple, de déduire le trop-perçu lors de sa prochaine consultation. Et hop un client fidélisé !

 

2- Dans le cas d’un déficit, c’est plus compliqué car les origines peuvent en être diverses.

  • Vous avez simplement mal compté, vérifiez toujours le résultat obtenu une seconde fois (ouf !)
  • Un employé a commis une erreur au moment de l’encaissement (l’erreur est humaine !)
  • Un client a volé dans la caisse
  • Un employé s’est accordé une petite prime (la pire des situations…)

Comment réagir lorsque un employé a fait une erreur de caisse ?

Si l’erreur de caisse ne dépasse pas quelques euros et qu’elle est exceptionnelle, nous vous conseillons de simplement le notifier. Aucun montant minimum n’est mentionné par la loi, mais si votre employé se retourne contre vous jugeant que la somme est dérisoire, vous risquez de faire mauvaise presse à votre salon de coiffure ou d’esthétique.

Vous pouvez même perdre au prud’homme si jamais vous aviez engagé un licenciement qui pourrait facilement être jugé comme abusif.

Peut-on demander à l’employé fautif de payer de sa poche ou retenir la somme manquante sur son salaire ?

NON. Cette option est totalement interdite par la loi : l’article L. 1 331-2 du Code du Travail stipule que «les amendes ou autres sanctions pécuniaires sont interdites».

En cas de non-respect de ces dispositions, vous pouvez être sanctionné par l’article L 1334-1 qui précise que «le fait d’infliger une amende ou une sanction pécuniaire en méconnaissance des dispositions de l’article L 1331 est puni d’une amende de 3.750 €».

Quelles sont les sanctions possibles et légales ?

Si le vol est constaté ou que les erreurs de caisses sont régulières, plusieurs possibilités s’offrent à vous :

  • Adresser à l’employé fautif un avertissement écrit ou un blâme (par lettre recommandée avec accusé de réception valable durant 3 ans)
  • Le muter ou le rétrograder (si la rétrogradation implique une baisse de salaire ce n’est pas une sanction pécuniaire car la baisse de salaire est une conséquence de la sanction)
  • Procéder à une mise à pied disciplinaire
  • Envisager un licenciement pour insuffisance professionnelle ou pour faute grave en cas de vol constaté

 

Dans tout les cas nous vous conseillons de vous faire assister par un professionnel qualifié (avocats, experts comptable…)

Comment le système de caisse de l’appli Wavy vous aide à éviter les erreurs de caisse ?

Dans le cas où vous n’êtes pas informatisé, opter pour Wavy c’est faire un premier pas dans le monde numérique avec un système de caisse sécurisé qui vous fera gagner de temps. Toutes les transactions sont enregistrées sur le logiciel de caisse et le journal de caisse est mis à jour instantanément. Le soir, vous n’avez donc qu’à vérifier que les montants enregistrés par type de paiement sont bien identiques à ce que vous avez perçus.

Le tiroir-caisse est, quant à lui, sécurisé et aucun client ne pourra l’ouvrir. Ainsi il ne vous restera plus qu’à compter le liquide présent à la fin de la journée.

 

Pour aller plus loin, un tableau de bord vous propose vos statistiques journalières, hebdomadaires, mensuelles ou annuelles (par types de prestation ou collaborateurs). Pour gagner encore plus de temps, ces rapports peuvent être directement envoyés à votre comptable, en un clic !

Ecrit par

Aurélie Pauker

Toujours attirée par le monde de la coiffure et de la beauté, je réponds aujourd'hui aux problématiques que vous pouvez avoir.