👋

Hey !

Afin de mesurer l’audience, vous offrir une expérience utilisateur toujours meilleure, vous faire des recommandations de contenus et de vous proposer des publicités personnalisées, nous utilisons des cookies. En consultant l’article vous acceptez ces cookies.

💇‍♀️Ouvrir son salon de coiffure : le guide pratique Wavy

Téléchargez gratuitement

  • Formations
  • Me former

Comment créer un business plan pour mon salon de coiffure ?

Par Aurélie Pauker

Le 03.12.2018

Enfin ! Vous vous êtes décidé de vous lancer dans l’ouverture de votre salon de coiffure, mais vous ne savez pas du tout comment vous y prendre. Comme tout nouveau projet, il y a une première étape et celle de vouloir ouvrir son commerce commence par la rédaction de son business plan.

Le business plan est le fil conducteur de votre projet, il vous donnera une vision claire du salon de coiffure que vous pourrez ouvrir, et il vous est indispensable pour convaincre votre banquier de vous accorder un prêt.

 

Qu’est ce qu’un business plan pour votre salon de coiffure ?

Le business plan contient plusieurs parties, et chacune d’elles permet de définir tout ce qui touche de près ou de loin au projet de l’ouverture de votre salon de coiffure. Un business plan est concret et cohérent, il représente la ligne directive de l’entreprise. Dans votre business plan, vous devez vous démarquer et “prouver” pourquoi votre projet est mieux qu’un autre.

 

Partie 1 du Business Plan : La présentation de votre projet

La première partie du business plan de votre salon de coiffure est un résumé de ce que va présenter votre business plan. Cette partie reprend tous les points importants de toutes les parties suivantes de votre business plan.

Nous vous conseillons de rédiger cette partie sur 1 seule page, et aussi de la rédiger en dernier.

La présentation du projet doit être succincte pour les parties prenantes. Certaines personnes ne liront pas votre business plan en entier, et leur but est qu’elles puissent connaître votre projet en quelques points-clés.

 

Partie 2 du Business Plan : Votre Curriculum Vitae

Dans le secteur de la coiffure, le Curriculum Vitae (CV) et les expériences du porteur du projet sont des éléments primordiaux pour ouvrir son salon de coiffure. De par la loi, il y a des obligations dans la formation pour avoir la gérance d’un salon de coiffure. Vous devez soit :

1. Disposer au minimum d’un brevet professionnel, un brevet de maîtrise, ou avoir un diplôme inscrit au répertoire national de certification professionnelle dans un domaine directement lié à celui de la coiffure. Plus encore, vous devez faire un stage de préparation à l’installation (SPI) et vous inscrire au répertoire des métiers. Il existe néanmoins des dispenses, que vous pouvez retrouver dans notre guide Ouvrir son salon de coiffure.

2. Si vous n’avez pas de brevet professionnel ou autre diplôme, votre conjoint doit être titulaire d’un des diplômes requis, ou vous pouvez embaucher un salarié qui dispose du brevet professionnel. Dans les 2 cas, la personne disposant du diplôme est le gérant technique.

 

Votre CV est un argumentaire de vente, où vous devez être force de proposition. Prouvez que vous avez les atouts, que vous êtes apte à diriger un salon de coiffure et que l’expérience acquise va mènera au succès de votre salon de coiffure. Vous devez convaincre les investisseurs et votre banquier que vous pouvez assurer les missions d’un patron d’entreprise et d’un manager.

 

Partie 3 du Business Plan : L’étude de marché

L’étude de marché est une étape que vous devez soigneusement travailler car les prochaines parties du business plan découlent de ce que vous avez établi dans cette étude. Vous avez très certainement déjà une belle idée du salon que vous voulez ouvrir, néanmoins grâce à cette étude vous pourrez définir le salon de coiffure que vous devriez ouvrir.

L’étude de marché vous permet de comprendre le contexte dans lequel votre salon de coiffure se situerait. Elle se constitue de 4 étapes primordiales :

 

1. Le marché de la coiffure : Renseignez les informations et chiffres-clés concernant le secteur de la coiffure. Vous pouvez aussi mentionner les évolutions sur le marché :

Quelles sont les nouveautés que le secteur de la coiffure connaît ?

 

2. Vos clients potentiels : Définissez le type de population qui se trouvent dans les alentours et effectuez une segmentation de cette population.

Quel segment de la population serait client de votre salon de coiffure ?

Y a-t-il plutôt une population jeune, âgée ?

Y a-t-il plutôt des étudiants, des familles ?

Avec toutes ces informations, vous établissez la tranche d’âge de votre cible, leur pouvoir d’achat, et leurs habitudes de consommation.

 

3. Vos concurrents : Analysez les salons de coiffure qui se trouvent dans les alentours et listez vos concurrents directs et indirects.

Les concurrents directs sont ceux qui proposent les mêmes services que vous, qui travaillent avec les mêmes marques et qui affichent des tarifs identiques.

Les concurrents indirects sont les salons de coiffure alentours proposant des services, des tarifs et des marques autres que ceux que vous prévoyez.

 

4. La santé des commerces avoisinants : Pendant la découverte de la zone de l’emplacement souhaité, n’hésitez pas à faire un tour dans les commerces tels que les boulangeries, les pharmacies, les boucheries, etc. Vous pouvez demander directement au gérant vos questions liées à la population et la consommation. Plus encore, essayez de détecter les périodes d’affluences dans les commerces.

 

Dans l’étude de marché, vous devez prendre en compte tout l’environnement pour proposer un salon de coiffure qui répondra aux besoins de vos futurs clients. Cette étude vous permet de limiter les échecs potentiels, afin d’assurer une insertion à long terme dans ce marché.

C’est dans cette étude que vous pourrez voir les contraintes et les avantages de votre salon de coiffure à l’emplacement souhaité. Il est primordiale d’identifier si votre salon de coiffure va pouvoir survivre à cet emplacement. Ces éléments vous permettront d’affiner votre offre et de déterminer ce qui vous différencient des autres. Nous vous conseillons d’avoir un élément différenciateur, d’avoir un “plus” qui attirera les clients dans votre salon plutôt que celui du concurrent.

Pour vous aider à développer davantage votre salon de coiffure dans la bonne direction, posez-vous cette question :

Les besoins des habitants que vous identifiez dans votre étude sont-ils couverts par vos concurrents, ou est-ce une opportunité pour vous ?

 

Comment réaliser votre étude de marché ?

Le site officielle de l’UNEC vous donne des chiffres clés sur le secteur de la coiffure.

Il existe des sites comme Statista pour vous donner des chiffres-clés sur le secteur, et aussi sur la population.

Et surtout, nous préconisons la recherche que vous devriez faire directement sur le terrain. Rendez-vous dans les salons de coiffure alentours, visitez le voisinage, les boutiques, et tous les commerces de proximité afin de connaître davantage les habitants.

 

 

 

Détaillez votre proposition commerciale

La proposition commerciale de votre business plan a pu être modifiée en fonction des analyses que découlent votre étude de marché. C’est dans cette partie que vous présentez votre salon de coiffure.

 

Les stratégies de votre proposition commerciale

Dans votre proposition commerciale, il est crucial que vous vous appuyez sur votre étude de marché. Voici les points qui sont à définir :

 

1. Votre cible et votre positionnement : Quel type de clients vous souhaitez attirer dans votre salon et alors comment vous souhaiteriez positionner votre salon.

Par exemple : jeune de 25 à 35 ans, de la classe moyenne / salon à l’image jeune, dynamique, musique commerciale américaine plutôt forte, etc.

 

2. Votre avantage concurrentiel : Pourquoi est-ce que votre cible irait chez vous plutôt que chez votre concurrent ? Comment vous démarquez-vous ? Quel petit plus avez-vous ?

 

3. Votre stratégie de prix : Vos prix doivent être en ligne avec votre cible et votre positionnement. Il faut que vous définissiez une gamme de prix abordable pour votre cible.

 

4. Votre stratégie de communication : Comment allez-vous vous faire connaître auprès de votre cible ? De quelle manière allez-vous attirer votre cible dans votre salon de coiffure ?

Pour votre stratégie de communication, nous vous conseillons dans tous les cas d’être présent sur le web. Démarquez-vous aussi grâce à un site Internet et engagez une relation avec votre cible au travers des réseaux sociaux.

 

Le choix du local

Vous avez le choix entre créer un salon de coiffure de 0, ou bien reprendre un salon de coiffure existant avec la liste de clients. Il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises réponses, tout dépend de votre préférence personnelle.

Voici 3 aspects que vous devriez prendre en compte :

 

1. Le rapport entre le coût du local et le chiffre d’affaires potentiel

Choisissez un local proche d’un passage, où il y a du flux de personnes. Si votre local se trouve en centre-ville, il peut vite devenir coûteux. Néanmoins, calculez le chiffre d’affaires que vous pouvez générer à cet endroit car il peut être important, et ainsi le le coût du loyer n’est plus un problème.

 

2. L’espace du local

Prêtez attention à la surface et l’agencement du local. Il faut que le local soit pratique pendant votre activité.

 

3. Un emplacement à votre image

L’emplacement du local est très important quant à votre image et à votre cible. Il faut que l’image du salon de coiffure soit cohérente avec l’image de la localisation, et que votre salon de coiffure attire votre cible.

Quelque soit votre choix, argumentez votre réponse et démontrez que votre choix est un bon choix.

 

Les prévisions financières

Les prévisions financières permettent de déterminer la faisabilité et la viabilité de la création de votre salon de coiffure. Est-ce que vous pourrez être rentable dans votre projet ?

 

En établissant vos prévisions financières, vous évaluerez quelle.s partie.s du projet sont à revoir, si certaines envies que vous aviez devront être mises de côté. Ou si au contraire, vous pouvez mettre en place des actions que vous aviez mises de côté.

Dans cette étude, vous évaluez tous les coûts de l’entreprise, que ce soit humain ou matériel. N’omettez pas de faire vos calculs au dépend de votre localisation, de la stratégie en communication et de vos besoins personnels.

Si vous faites appel à des financements extérieurs, les chiffres de vos prévisions doivent convaincre et rassurer les parties prenantes.

Vous avez 5 étapes :

 

Le plan de financement initial

Le plan de financement initial vous permet de savoir si vous avez bien les capitaux nécessaire pour financer les grandes dépenses qui vous permettront de lancer votre entreprise :

  • Les 1ers investissements : bail, matériel, etc.
  • Le besoin en fonds de roulement (BFR) : c’est la trésorerie que vous avez au moment où vous commencez votre activité. Au début de l’activité, vous avez besoin de faire des dépenses avant même d’avoir commencer à faire des prestations ou vendre vos produits. Par exemple, vous avez besoin d’un stock de vos produits au départ, il faut que vous puissiez payer votre fournisseur.
  • De la trésorerie supplémentaire pour les imprévus.

 

Un compte de résultat prévisionnel

Un compte de résultat est un document rassemblants tous les montants payés et reçus, qui permettent de calculer le résultat net de l’entreprise (bénéfice ou perte). Ceci permet à l’entreprise de voir ces performances.

 

Le seuil de rentabilité

Dans un troisième temps, vous définissez combien de ventes/prestations vous devez faire au minimum la 1ère année pour que vous puissiez payer vos charges et être rentable.

 

Le plan de trésorerie

Le plan de trésorerie est un tableau détaillant mois par mois tous les encaissements et toutes les dépenses que vous vous allez faire au cours de la 1ère année. Le tableau a 2 colonne, une colonne Entrée et une colonne Sortie. Si vous achetez un élément en avril mais qu’il sera payé seulement en juin, il faut que vous mettiez l’élément dans la colonne Sortie du mois de juin. Tous les montants sont en TTC. Ceci vous permettra de voir si vous serez en déficit un certain mois et si vous nécessitez de plus de trésorerie.

 

Un plan de financement sur 3 ans

Le plan de financement sur 3 ans établira si la société sera pérenne. Il faut savoir qu’un plan de financement sur 3 ans est une suite d’hypothèses et cela devient rarement la réalité. Il se présente comme le plan de financement initial.

 

Conseils pour les prévisions financières : Ne gonflez pas trop vos prix pour qu’il n’y ait pas de mauvaises surprises.

Un déséquilibre ? Remaniez votre projet, délaissez certains projets de côté pour l’instant, que vous pourrez reprendre plus tard quand vous aurez les recettes suffisantes.

 

Le business plan est un document malléable, il n’y a pas un business plan que vous devez suivre à la lettre. Comme vous l’avez compris, le business plan est une étape essentielle et très importante dans votre projet. Il ne se construit pas en 1 semaine. Prenez votre temps pour assembler toutes les informations nécessaires et le rédiger de façon claire et précise.

L’équipe Wavy vous souhaite une belle réussite !

Ecrit par

Aurélie Pauker

Toujours attirée par le monde de la coiffure et de la beauté, je réponds aujourd'hui aux problématiques que vous pouvez avoir.