👋

Hey !

Afin de mesurer l’audience, vous offrir une expérience utilisateur toujours meilleure, vous faire des recommandations de contenus et de vous proposer des publicités personnalisées, nous utilisons des cookies. En consultant l’article vous acceptez ces cookies.

7 conseils pour assurer la revente de ses produits de beauté

Par Aurélie Pauker

Le 25.09.2018

Comment assurer la revente de ses produits de beauté ?

Les produits de revente vous permettent d’augmenter votre chiffre d’affaires et d’améliorer votre rentabilité, d’apporter un diagnostic complet et de fidéliser vos clients. En France, la revente moyenne correspond à 8% de votre chiffre d’affaires. Néanmoins, même si vous vendez tous des produits, vous êtes beaucoup à dire “Je suis coiffeur, pas vendeur”. Dans cet article, nous vous donnons 7 conseils pour vendre plus facilement vos produits de revente.

1. Connaître ses produits de revente : l’atout passion

Vous travaillez tous avec des marques différentes pour des raisons de prix, d’image de marque, de qualité ou encore de relation avec le représentant. Pour pouvoir vendre vos produit, il est tout d’abord important de savoir pourquoi vous avez choisi de travailler avec cette marque et ces produits.

Les consommateurs n’achètent pas de produits par rapport à leurs fonctionnalités, ils achètent les produits auxquels vous croyez. Vous devez identifier pourquoi vous souhaitez vendre ce produit, et ainsi le pousser à vos clients. Nous vous conseillons de passer du temps avec votre représentant, pour qu’il vous raconte l’histoire de la marque, les raisons de son existence, et les compositions des produits.

Un outil de gestion de stocks peut faciliter la revente. Cela vous évite de passer du temps avec votre représentant de marque, à compter ce que vous avez vendu ou non.

2. Soigner la présentation de vos produits de revente

Lorsqu’un client entre dans votre salon, il voit le salon dans son intégralité. Nous vous conseillons d’avoir un endroit dédié à la revente, c’est plus joli et ça donne davantage envie d’acheter.

Lorsque vos clients sont au fauteuil, n’hésitez pas à mettre les produits devant eux, pour qu’ils puissent les toucher et les sentir. Placez les produits proche du client, pendant tout son parcours, au fauteuil, et à la caisse.

3. Le diagnostic et vos produits de revente

Le diagnostic, c’est votre phase de découverte. Il a 2 objectifs :

  1. Il vous permet de mieux connaître vos clients, pourquoi ils utilisent ceci ou cela, quelles sont leurs habitudes et leurs attentes.
  2. Lorsque vous posez vos questions à un client, elles permettent au client de se rendre compte de ce qu’il fait de bien ou pas, ce qu’il peut faire de mieux et comment vous pouvez l’aider (même si vous savez d’avance les réponses aux questions 😉 )

4. La prestation : mettez vos produits reventes en avant

C’est le moment où il faut raconter l’histoire, faire toucher les produits, les faire sentir. Parlez de ce que vous faites, dites leur pourquoi vous utilisez tel ou tel produit.

5. Le suivi client : l’arme fatal des produits de revente

Il existe plusieures manières de rentrer dans un processus de conseils de de vente. Grâce à sa fiche client, vous pouvez voir quel est son panier moyen et quel produit vous lui aviez vendu. Vous pouvez alors lui demander ce qu’il a pensé du produit vendu, le client voit que vous vous “souvenez” de ce qu’il avait acheté auparavant.

Si le client n’a pas aimé le produit pour quelconque raison, vous pourrez lui proposer un autre produit plus adapté.

Si le client n’a rien acheté la dernière fois, feignez l’oubli : “Ah, je ne sais plus si la dernière fois vous aviez acheté un produit ?”, et vous rentrez dans ce processus de vente.

Vous pouvez aussi faire des campagnes pour avertir vos clients d’un nouveau produit dans le salon, les prévenir des promotions, ou pour les faire revenir dans leur salon.

6. Votre équipe : les ambassadeurs de vos produits de revente

Vous pouvez challenger vos collaborateurs sur la revente des produits, il y a néanmoins des règles à respecter :

  • il faut que ce soit précis, clair, avec une date de début et une date de fin, et qu’on comprenne les enjeux (si tu arrives à ceci, tu auras cela). Ce n’est pas forcément une récompense monétaire, même si cela reste souvent le cas.
  • Il faut que ce soit mesurable : le collaborateur doit savoir où il en est, “Suis-je en retard ? Suis-je en train de réussir ?”

Avec le logiciel de caisse Wavy, vous pouvez leur montrer les statistiques pour qu’ils puissent savoir où ils en sont.

Nous vous conseillons de faire un challenge qui soit court dans le temps, par exemple à la semaine pour qu’il y ait une émulation d’équipe au salon.

Bien entendu, votre équipe doit être formée. Expliquez à vos collaborateurs pourquoi vous avez choisi les produits, faites-les monter en compétences, ils n’auront plus peur de conseiller.

7. La méthode offensive : les packs produits de revente

Introduire des packs de produits de revente est une méthode à mettre en place occasionnellement. Par exemple, pour 2 produits de revente achetés, le 3ème est offert. Attention, une promotion suit des règles :

  • En parler au salon et expliquer la promo principalement aux clients qui n’auraient pas achetés les produits habituellement.
  • En parler sur tous les supports digitaux où vous êtes présents : Facebook, Instagram et site Internet par exemple.
  • Mettre une date de début et une date de fin

Si votre salon accueille une clientèle plutôt haut de gamme, vous pouvez augmenter vos tarifs et offrir un petit produit.

 

Nous espérons que cet article vous a aidé dans la revente de vos produits. Le logiciel de caisse Wavy, en tout cas, peut vous aider dans certaines étapes !

Visitez notre site Internet https://wavy.co 😄

Ecrit par

Aurélie Pauker

Toujours attirée par le monde de la coiffure et de la beauté, je réponds aujourd'hui aux problématiques que vous pouvez avoir.